Interdiction du Maguen clamp, de l'appareil Gomco et du Maguen étroit
Travaux pratiques

Nous sommes le (depuis hier soir jusqu'au coucher du soleil de ce soir )



Travaux pratiques.
Matériel nécessaire: Feuilles de papier à lettres, Document de la Eda Haredit et des Grands Rabbins Sépharades
Document du Grand Rabbinat d'Israël
Mots du Rabbi
.
Lettre de Rabbi Yosssef Its'hak.
Maguen usuel
Pied à coulisse

 

Dans la fente de cet instrument, on peut faire rentrer 17 feuilles du papier à lettres choisi, que l'on mesure ensuite au pied à coulisse. Je ne suis pas un as, et je lis quelque chose entre 0.9 et 1 millimètre.
Ce maguen a été découpé dans une plaque de métal et la fente a été sciée dans la plaque.
 
Dans la fente de cet instrument on peut faire rentrer 5 (cinq) feuilles du papier à lettres choisi (au milieu de la hauteur de la fente, et bien moins si l'on pousse jusqu'à la base)
La fente mesure donc entre 0.294 et 0.265 millimètres. Ce maguen est construit industriellement par assemblage de deux moitiés et soudure sur une pièce métallique qui se trouve sur la face inférieure.
On comprend facilement que la pose de l'instrument soit douloureuse, que la coupe soit parfois exsangue. Il m'est arrivé de constater que le mohel avait des difficultés ... à le retirer après avoir coupé.
Cet instrument est interdit par les Rabbins mentionnés plus haut.

Dans la fente de cet instrument on peut faire rentrer 2 (deux) feuilles du papier à lettres, et il faut tirer et les déchirer pour les en ôter. La fente mesure donc entre 0.118 et 0.106 millimètres.
Il est assemblé de deux moitiés qui se referment l'une sur l'autre en pivotant et qui sont maintenues serrées par une clé de serrage. Si ce n'est le bruit ambiant, on peut entendre un "clic" lors du serrage.
Une fois refermé, la peau est écrasée et perd toute sa vitalité (circulation sanguine). La coupe est exsangue, et si l'instrument est réouvert sans que la coupe soit faite, la peau se nécrose.
De façon générale, l'utilisateur cache cet instrument dans sa poche droite et l'en sort aussi rapidement qu'il l'y remet, comme on le constate sur les clichés et vidéos familiaux.

No comment.


contacter Aharon Altabé
www.milah.fr ----- Mise à jour