D'eau et de sucre

Nous sommes le (depuis hier soir jusqu'au coucher du soleil de ce soir

Septembre 2004 - Octobre 2006
A la demande de nombreux parents et soignants, je mets ici à disposition un certain nombre de références sur l'utilisation du sucre en analgésie néonatale.

Techniques adjuvantes : sucre et succion
Tiré d'un document de l'Assistance Publique des Hopitaux de paris
http://documentation.aphp.fr/Douleur/enf7.htm

CARBAJAL (Ricardo), Centre National de Ressources de lutte contre la Douleur.
Hôpital d’enfants Armand Trousseau. Paris
http://www.cnrd.fr/article.php3?id_article=196

Bénédicte Lombart, Cadre infirmier, Unité fonctionnelle d’analgésie pédiatrique
Pascale Thibault, Cadre supérieur puéricultrice, CNRD, Hôpital Trousseau - Paris
http://www.cnrd.fr/article.php3?id_article=390


CARBAJAL (Ricardo): Analgésie par le sucre et les tétines chez le nouveau-né
  SOINS PEDIATRIE PUERICULTURE, 1999/03-04, n° 187, 22-23. réf. bibl.
 

Les nouveau-nés hospitalisés en néonatologie, réanimation ou maternité subissent souvent des gestes agressifs répétitifs. Ceux-ci, bien que douloureux, sont parfois banalisés par les soignants. La recherche de petits moyens tels que l'administration de sucre associée à la succion non nutritive d'une tétine permet de diminuer efficacement ce type de douleurs.

CARBAJAL (Ricardo) / CHAUVET (X.) / COUDERC (S.)/ et al. : Effets analgésiques du sucre oral et de la succion d'une tétine chez le nouveau-né,
  La douleur de l'enfant : quelles réponses ? Sixième journée, 13 novembre 1998, Paris, UNESCO, Paris : ATDE, 97-103. réf. bibl.
  La présente étude a deux objectifs. D'une part, comparer en utilisant une échelle d'évaluation de la douleur aiguë du nouveau-né validée, les effets antalgiques du saccharose, du glucose et de la succion non nutritive d'une tétine lors des prélèvements sanguins chez le nouveau-né. Et, d'autre part, déterminer l'effet antalgique additif de l'administration de saccharose suivie d'une succion non nutritive d'une tétine chez le nouveau-né. (Tiré du texte)., en petite quantité (0,05 à 2 ml), dans une seringue ou mieux dans une tétine, 2 minutes avant la réalisation d'un soin douloureux avec effraction cutanée (microprélèvement, ponction veineuse), permet de réduire, plus rarement d'abolir, les comportements de détresse et/ou de douleur (pleurs et manifestations faciales). Il s'agit d'un moyen simple, non médicamenteux, et utilisable partout, qui doit pouvoir représenter une aide non négligeable chez les nouveau-nés, pour la prise en charge de la douleur provoquée par des soins modérement douloureux. Il peut être utilisé seul, mais son action limitée rend préférable de l'envisager comme technique adjuvante. Son mode d'action reste encore peu clair, ainsi que sa tolérance en cas d'administrations pluri-quotidiennes. (R.A.)
LECHIEN (Cécile)
Le Sucredoux, ou saccharose à visée antalgique en néonatologie, in : SOINS PEDIATRIE-PUERICULTURE, 2000/01-02, n° 192, 36-39.
MUGNIER (Frédérique) / CHOUPEAULT (Laurence) / THEBAUDEAU (Isabelle) / et al.
Le sucredoux, ou l'utilisation du saccharose à visée antalgique en néonatologie,
  CAHIERS DE LA PUERICULTRICE, 1999/12, n° 144, 39-43.
  Le service de médecine néonatale de l'hôpital de Pontoise (Val-d'Oise) et le service de néonatologie de Meaux (Seine et Marne) travaillent depuis plusieurs années sur la prise en charge de l'enfant dans sa globalité et son individualité. Ces deux structures ont pris en compte les paramètres de la douleur, du stress et de l'inconfort chez le nouveau-né, proposant l'utilisation du saccharose à visée antalgique pour lutter contre le duo douleur-fatalité. Les auteurs présentent la méthode utilisée pour la mise en place du protocole de cotation de la douleur ainsi que le rôle propre infirmier dans la mise en place de cette nouvelle technique à visée antalgique. [Cet article est également édité dans la Revue de l'infirmière, n°56, janvier 2000].

RAVAULT (Nathalie) / ANNEQUIN (Daniel)
Effet apaisant du sucre chez le nouveau-né : revue de la littérature
  DOULEUR ET ANALGESIE, 1998, vol. XI, n° 4, 179-184. réf. bibl.
  Le saccharose, administré à une concentration d'au moins 12% chez le nouveau-né à terme (24% chez le prématuré)
RAVAULT (Nathalie) / ANNEQUIN (Daniel)
Le saccharose : un antalgique pour le nouveau-né ?
  La douleur de l'enfant : quelles réponses ? Cinquième journée, 17 janvier 1997, Paris, UNESCO, Paris : ATDE, 1997, 61-69. réf. bibl.
  Les auteurs, pédiatre et anesthésiste à l'Unité fonctionnelle d'analgésie pédiatrique à l'hôpital A. Trousseau (AP-HP) ont entrepris une étude en analysant l'effet de la succion et de la prise de saccharose sur le comportement des nouveaux-nés à terme, prématurés et nourrissons. Les résultats de l'étude montrent l'effet apaisant du saccharose, il reste à affiner les modalités d'utilisation (concentration et quantité minimales efficaces). Cependant l'utilisation du saccharose ne peut se substituer aux autres techniques d'analgésie connues et plus efficaces. (Extrait du texte).

 

www.sparadrap.org/ Film réalisé par V. Auvray, L. Choupeault, F. Mugnier, I. Thebaudeau Réalisation : F. Latour Production : Centre hospitalier de Pontoise, service de médecine néonatale Format VHS / Pal ou Secam / Durée : 10 mn / 1999
  Les équipes infirmières et médicales du service de médecine néonatale se sont mobilisées pour améliorer le confort du nouveau-né et lutter contre la douleur. "Jusqu'à présent, nous ne disposions que de la crème EMLA®, des antalgiques classiques prescrits par les médecins et de procédés divers tels que le "cocon", la musique et l'éclairage le moins violent possible".
Courant 1997, un sirop de sucre à visée calmante et antalgique est introduit dans le service. Administré en petite quantité, en disposant quelques gouttes sur une tétine ou directement dans la bouche du bébé, ce sirop est proposé à l'enfant pour les soins douloureux, invasifs et répétitifs. Devant les résultats surprenants de l'efficacité du SUCREDOUX, l'équipe infirmière a voulu témoigner de cette expérience à travers un support visuel. Ce film montre les soins suivants : - prélèvement veineux - prélèvement artériel - ponction de valve - injections sous cutanées
   

contacter Aharon Altabé
www.milah.fr ----- Mise à jour